mercredi, décembre 13, 2017
Cannabis actualités

Voici pourquoi vos rêves sont si intenses lorsque vous arrêtez l’herbe

D’après Dr Hans Hamburger, une résurgence des rêves survient parce que le cannabis supprime votre sommeil paradoxal.

Peut-être que, comme moi, vous avez décidé à un moment de votre vie que vous en aviez assez de fumer de l’herbe pendant un moment. Dès lors, vous avez probablement éprouvé de nombreux effets positifs : vous vous êtes senti plus énergique, avez trouvé plus facile de vous rappeler des choses et avez arrêté de dépenser une fortune en cheeseburgers et en Doritos.

Une autre chose change lorsque vous arrêtez l’herbe : vos rêves. Quelques jours après avoir arrêté pour la première fois, j’ai recommencé à rêver et ces rêves semblaient plus vifs que jamais. Je me suis rendu compte qu’en tant que fumeur, je ne rêvais pratiquement jamais, et que les quelques rêves que j’avais n’ont pas été à moitié aussi intenses que mes rêves de nos jours. Qu’est-ce qui se passe avec ça?

J’ai décidé d’appeler le Dr Hans Hamburger, neurologue, somnologue (expert du sommeil) et directeur de Holland Sleep Research – un centre de recherche spécialisé sur les troubles du sommeil aux Pays-Bas.

Selon le Dr Hamburger, cette résurgence des rêves se produit parce que l’herbe supprime votre sommeil paradoxal. Lorsque vous rangez vos feuilles à rouler, vos pipes ou vos vaporisateurs pendant un certain temps, votre sommeil paradoxal retrouve soudainement la place qu’il avait avant de devenir fumeur.

Comme je ne suis pas moi-même somnologue, j’ai demandé au Dr Hamburger ce qu’est exactement le sommeil paradoxal: « Chaque nuit, on passe environ quatre ou cinq cycles de sommeil, chaque cycle dure environ 90 minutes, au cours desquelles on passe par différentes phases. sommeil, sommeil profond et enfin sommeil paradoxal. Pendant cette période paradoxale, vous avez la plupart de vos rêves. Vous ne vous souvenez généralement pas de vos rêves si vous continuez à dormir. La dernière période paradoxale juste avant de vous réveiller est la plus longue, et vous vous souvenez seulement des rêves que vous avez pendant cette période si vous vous réveillez pendant. Si vous ne vous réveillez pas pendant la période paradoxale, vous ne vous souviendrez de rien. »

Est-ce que cela signifie que vous ne pouvez pas vous souvenir de quoi que ce soit quand vous dormez ? La réponse semble être non. « Vous ne vous souvenez que de ce qui se passe pendant que vous êtes éveillé. On ne se souvient pas de ce qui se passe pendant que nous dormons, parce que nous sommes dans un état de conscience diminuée. C’est en rapport avec le fait que lorsque vous dormez, vous traitez les souvenirs de ce qui s’est passé pendant la journée et vous les ordonnez dans votre cerveau. »

Les rêves vous aident à trier les milliers d’impressions et d’images que vous rencontrez chaque jour. Lorsque vous fumez de l’herbe régulièrement, cela est également supprimé. Dr Hamburger confirme ceci: « En fumant de l’herbe, vous supprimez le sommeil paradoxal, et avec cela vous supprimez également beaucoup de fonctions importantes de ce sommeil paradoxal, dont une de ces fonctions est de revivre les choses que vous avez vécues et de les accepter. Le traitement de toutes sortes d’influences psychologiques est quelque chose que vous faites dans le sommeil paradoxal. Vous anticipez aussi les choses qui se passeront le lendemain ou les jours suivants. Pendant que vous dormez, vous les envisagez déjà et prenez des décisions à l’avance. »

Moins vous donnez à votre cerveau la chance de trier tout ce bazar pendant le sommeil paradoxal, plus vous êtes étourdi et confus pendant la journée. Cela peut expliquer pourquoi le consommateur quotidien remettra souvent les tâches et les décisions à la toute dernière minute: vous avez échoué à anticiper ces problèmes correctement, ce qui explique pourquoi vous tardez à remplir votre déclaration de revenus, ou ne vous rappelez plus où vous avez laissé les clés de la maison.

L’alcool, étonnamment, a l’effet inverse : si vous allez au lit saoul, les phases de sommeil paradoxal durent plus longtemps. Cela ne veut pas dire que boire deux bouteilles de vodka avant d’aller au lit vous aidera à bien dormir. «Trop d’alcool supprime le sommeil profond et vous donne plus de sommeil paradoxal, mais il vous rend plus agité. Si vous buvez trop, vous vous tordez et vous tournez toute la nuit et continuez de vous réveiller», explique Hamburger.

Quoi qu’il en soit, revenons à l’herbe. L’effet de l’herbe sur le repos de votre nuit est clair. Mais pourquoi vos rêves sont-ils si réalistes et effrénés après que vous arrêtez de fumer de l’herbe ? « Si vous prenez un médicament qui supprime un certain phénomène pendant un certain temps, alors ce phénomène reviendra plus fort lorsque vous cesserez d’utiliser ce médicament, ce que nous appelons «l’effet rebond» – qui est également perceptible chez les personnes qui prennent beaucoup de somnifères – s’ils arrêtent de prendre ces médicaments, ils ont souvent des rêves très étranges et intenses. C’est également bien souvent la raison pour laquelle les gens continuent à prendre ces pilules – ils deviennent dépendants d’eux, c’est-à-dire, accros. »

En d’autres termes : votre corps passe en mode sprint pour les rêves, et c’est pourquoi vos rêves sont si intenses. Selon le Dr Hamburger, le corps se remet de l’effet de rebond lui-même au fil du temps: « C’est une tentative temporaire de rattraper tout le rêve que vous avez manqué quand vous fumiez de l’herbe, elle disparaît généralement après deux ou trois semaines. Le corps saura quand tout est rattrapé et prêt à retourner aux affaires comme d’habitude. »

Article original : Vice.com le 04/03/15
Traduit par TheOnlyMaX le 08/11/17

Vous aimez cet article? Partagez-le

Laisser une réponse