Le CBD

Le CBD

L’utilisation du cannabis à visée médicale reste un sujet
délicat en France. Cependant, il existe un ingrédient actif contenu dans cette
plante qui présente des avantages indéniables lors de la prise : le CBD.

Sa provenance

Cannabinoïde présent dans le cannabis, le CBD ou
cannabidiol, est issu du chanvre industriel. Ce haschich thérapeutique est
cultivé uniquement pour être utilisé entres autre chez les patients souffrant
de douleurs importantes. La Suisse, très en avance par rapport à la France,
propose ce produit en vente libre. Elle cultive depuis trois ans ce haschich.
Tête de la plante et résine sont ainsi travaillés exclusivement manuellement
pour obtenir un produit contenant 60 % de CBD.

CBD et THC

Le cannabis n’est pas en premier lieu cultivé pour ses
vertus médicinales. Il contient en effet une substance agissant directement sur
les cellules du cerveau et procurant un effet « planant », le THC. Très
recherché par les consommateurs pour un usage récréatif, il est aussi très
addictif. De plus, il est susceptible de causer des crises de paranoïa et de créer
une dépendance. A l’inverse, le CBD interfère sur les cellules du corps et peut
être stoppé à tout moment sans risque d’addiction. Il n’est d’ailleurs pas
considéré comme un stupéfiant. Cependant, les autorités préconisent pour ce
cannabis légal, un taux inférieur à 2 % quant à la présence de THC.

Les différentes sortes de cannabis thérapeutiques

Plusieurs variétés de cannabis sont à la disposition des
consommateurs. Mais, il existe des variétés de plantes à teneur en CBD plus
forte. Mélange entre l’ACDC et l’Harlequin, la candida contient jusqu’à 20 % de
CBD. Cultivée pour la teneur élevée de cette substance, le THC, quant à lui,
est inférieur à 1%. La sativa a servi de base pour concevoir une plante
hybride, la Sweet Pure CBD. Très riche en CBD, le taux de THC est parfaitement
négligeable dans ces plants. Tout un panel aux noms exotiques, présentant
pratiquement les mêmes caractéristiques s’offrent au public : Bona Dea,
Critical Cure, Shunk Haze …

Les effets escomptés

Anti-psychotrope, cette substance a des vertus
incontestables. Utilisée dans plusieurs cas de maladies graves, elle offre aux
patients une diminution des effets néfastes des traitements lourds, comme la chimiothérapie.
Elle est aussi préconisée dans les cas de maladie de Parkinson et d’épilepsie
et réduit considérablement les crises et les tremblements. Réputée pour ses
effets anxiolytiques, elle paraît avoir de bons résultats sur le stress,
l’anxiété, les troubles du sommeil, l’anorexie … Mais on lui trouve aussi des
effets antioxydants, anti-inflammatoires, anticonvulsifs, antiémétiques.

Les modes de consommation

Les huiles sont courantes. Mélangées à une huile végétale,
elles doivent nécessairement être dépourvues de THC. Les prises se font par
voie sublinguale, les gouttes peuvent aussi être ajoutées à un plat. Les
gélules contiennent la même chose mais sont faciles à ingérer car elles ne
laissent pas paraître de goût, gênant pour certains consommateurs. Les
applications cutanées peuvent être utilisées au quotidien. Sous forme de crèmes
ou de baumes, elles traitent les affections comme l’acné. Les e-liquides ont
aussi fait leur apparition sur le marché, emboîtant le pas aux cigarettes
électroniques. Quant aux cristaux, ils servent de base à la fabrication des
huiles « maison » ou à celle des e-liquides. Les résines et autres
herbes à fumer existent mais leur achat et leur consommation ne sont pas encore
réglementés.

Où trouver le CBD ?

Principalement sur les sites web. Attention toutefois, la
législation française n’autorise aucun pourcentage de THC dans les produits
finis à vertus thérapeutiques. Le site weeds.health par exemple, vous propose
notamment toute une gamme de produits : huiles essentielles, résines,
fleurs et feuilles, boissons, graines, baumes et crèmes. Vous pouvez aussi vous
achalander dans les « CBD shops « qui fleurissent dans les grandes
villes depuis 2018. Jouant avec le flou artistique entourant cette substance,
les magasins proposent des produits importés, tels que des cookies, du
chocolat, ou autres boissons, et même des fleurs et des feuilles.

Le CBD et la législation

Début 2020, la France franchira le pas de l’expérimentation
du cannabis thérapeutique. Ainsi, des patients volontaires pourront bénéficier
des effets positifs du CBD vendue sous forme de fleurs séchées et d’huiles à
inhaler ou en capsules. A priori, le joint « thérapeutique » serait
lui aussi autorisé.   

 

 

 

 

 

 

  

Hébergement pour personnes âgées : trouver une maison de retraite à Thourotte
Qu’est-ce qu’un « bad trip » ?